Vincent MULLER - Rendez-vous • Image

article(s)
|
|
|
Exposition :
29-31 janvier 2021
Aller au contenu
LES AUTEURS DE RDVI
Vincent MULLER
Strasbourg / France
contact@vincentmuller.fr
www.vincentmuller.fr

Prix Photo - Coup de Coeur live - 9e RDV•I 2020
Directeur Artistique : Véronique DE VIGUERIE

Après des études de photographie à Toulouse, je travaille en tant qu'indépendant et pour différentes agences. Par la suite, je deviens directeur de la photographie pour le magazine WAS à Strasbourg, où je réalise divers reportages et portraits de personnalités. Aujourd'hui, à nouveau indépendant, je traite tous les jours des sujets différents. Je n'aime pas particulièrement faire des photos de mises en scène : je préfère capturer la spontanéité et la réalité de l'instant.

Presque réelles
Le reportage « Presque réelles » montre des hommes qui vivent avec une ou plusieurs poupées en silicone grandeur nature. Des hommes d’apparence banale, insérés dans la société, mais qui ont choisi de partager leur intimité avec une « love doll ». À travers ce travail, Vincent Muller a tenté de montrer le quotidien de ces « doll owners », qui, pour des raisons variées, ne veulent plus d’une femme dans leur vie. Objet sexuel, simple « présence », jouet pour adulte, la poupée est devenue leur monde et fait office de compagne qu’ils cajolent, habillent, déshabillent à leur guise. Un reportage intimiste, parfois dérangeant : le photographe s’est immiscé dans leur univers et pose la question du rapport qu’il peut y avoir entre un humain et un objet. Pour ces hommes, c’est d’amour dont il s’agit, un amour qu’ils qualifient de réel.

MULLER Vincent_2174_2202_01_1_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_02_2_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_03_3_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_04_4_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_05_5_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_06_6_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_07_7_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_08_8_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_09_9_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_10_10_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_11_11_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_12_12_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_13_13_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_14_14_1000px.jpg
MULLER Vincent_2174_2202_15_15_1000px.jpg
3e Prix Photo - 7e RDV•I 2017
Directeur Artistique : Ambroise TEZENAS

Après des études de photographie à Toulouse, je travaille en tant qu'indépendant et pour différentes agences. Par la suite, je deviens directeur de la photographie pour le magazine WAS à Strasbourg, où je réalise divers reportages et portraits de personnalités. Aujourd'hui, à nouveau indépendant, je traite tous les jours des sujets différents. Je n'aime pas particulièrement faire des photos de mises en scène : je préfère capturer la spontanéité et la réalité de l'instant.

Pause
Ce n’est plus vraiment l’été et pas encore l’hiver. Ce sont ces quelques jours de transition que les saisonniers, touristes et autres humains ont choisi pour déserter les stations d’altitudes. On a le sentiment que quelqu’un a appuyé sur pause, tout en laissant la nature se mouvoir. Les ruisseaux continuent de couler, les nuages de voyager ou encore la luminosité de changer. Seul quelques ouvriers demeurent, sans doute chargés de réparer deux ou trois bricoles, avant le retour de la civilisation. Cette ambiance où le temps s’est arrêté est éphémère : les moteurs des touristes grondent déjà au fond de la vallée.
MULLER_Vincent_872-01_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-02_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-03_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-04_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-05_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-06_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-07_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-08_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-09_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-10_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-11_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-12_Sans titre_1000px.jpg
MULLER_Vincent_872-13_Sans titre_1000px.jpg
1er Prix Photo - 5e RDV•I 2015
Directeur Artistique : Denis ROUVRE.

Après des études de photographie à Toulouse, je travaille en tant qu'indépendant et pour différentes agences publicitaires. Par la suite, je deviens directeur de la photographie pour le magazine WAS à Strasbourg, où je réalise divers reportages et portraits de personnalités. Aujourd'hui, à nouveau indépendant, je traite tous les jours de sujets différents. Je n'aime pas particulièrement faire des photos de mises en scène : je préfère capturer la spontanéité et la réalité de l'instant.

Messeplatz
Bâle, Avril 2014.
Ce soir-là, un rayon de soleil s’engouffrait sous les toits design de la station Messeplatz.
Il semblait illuminer la place pour une éternité.
Parfois, le rayon de soleil éblouissait les passants.
Parfois, il se posait sur eux comme un doux baiser et il les rendait beaux.
Mais les passants marchaient vite, ils se bousculaient.
On aurait dit que le temps s’était arrêté et que seuls les plus pressés pouvaient encore courir dans la lumière.
Vincent MULLER - Messeplatz 1.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 2.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 3.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 4.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 5.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 6.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 7.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 8.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 9.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 10.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 11.jpg
Vincent MULLER - Messeplatz 12.jpg
2e Prix Photo - 4e RDV•I 2014
Directeur Artistique : Hans SILVESTER

Je fais des photos tous les jours, le clic de l'appareil est un son familier. J'ai des milliers de dossiers sur mes disques durs, où les personnalités et les bébés de mes potes se côtoient. Sur mon site Internet et dans mon magazine, j'expose des clichés que je choisis scrupuleusement. Je suis plutôt exigeant, j'aime les choses bien faites. Mes amis m'offrent des figurines en forme d'appareil photo ou des livres d'images. Je passe parfois des heures à admirer certains travaux des grands noms de la photo.Parfois, il m'arrive de développer quelques films et d'attendre la surprise. Un jour, j'aurai une chambre noire.

Excès
Aberdeen, nord de l’Ecosse. Température extérieure : 2 °C.
Il y règne un climat électrique à chaque fin de semaine. Les jeunes et les moins jeunes se retrouvent pour boire. Leur dessein est de s’enivrer et d’être le plus minable avant 3 heures du matin, quand fermeront les derniers nightclubs. Les rues sont alors prises d’assaut par ces fêtards désireux d’assouvir leurs besoins les plus primaires.Désordre, disputes, courses poursuite, arrestations, certains d’entre eux s’écroulent sur le sol, inconscients. Peu à peu, les rues se vident, laissant pour seuls indices de la fête les vestiges de leur dernier repas, leurs derniers ébats, et leurs dernières désillusions.
MULLER Vincent - Excès-4.jpg
MULLER Vincent - Excès-1.jpg
MULLER Vincent - Excès-2.jpg
MULLER Vincent - Excès-3.jpg
MULLER Vincent - Excès-5.jpg
MULLER Vincent - Excès-6.jpg
MULLER Vincent - Excès-7.jpg
MULLER Vincent - Excès-8.jpg
MULLER Vincent - Excès-9.jpg
MULLER Vincent - Excès-13.jpg
MULLER Vincent - Excès-14.jpg
MULLER Vincent - Excès-15.jpg
© 2020 - Rendez-vous Image
Ligne verticale
Ligne verticale
Ligne verticale
Retourner au contenu