Les lauréats 2014 - Rendez-vous Image

article(s)
|
26-28 janvier 2018
Strasbourg
|
|
Aller au contenu

Menu principal :

Pages non visibles > Les lauréats
LES LAUREATS du 4e RDVI - Janvier 2014
_____________________

Directeur Artistique : Hans SILVESTER
Sylvain SESTER
___________________________________

1er PRIX PHOTO
1er Prix Photo - RDV•I 2014

Sylvain SESTER
Rantzwiller France
sylvain.sester@gmail.com

J’aime le voyage car il me permet de vivre libre et de m’émerveiller du monde. J’aime la photographie qui m’aide à aller vers tous les hommes, sans préjugé. Je suis donc photographe-voyageur et le monde est mon studio. Mon parti pris photographique est de valoriser les hommes et les femmes que je rencontre, d’essayer de retransmettre les émotions que m’ont procuré ces rencontres.

Une enfance contrastée à travers le monde

Les médias nous transmettent une image souvent très noire des conditions de vie des enfants dans certaines régions du monde. S’il est vrai que la condition de l’enfance, dans certains pays déshérités, est souvent difficile, il est important d’éviter de la juger avec notre culture européenne. Et s’il est important de rapporter de la précarité dans laquelle se trouvent certains enfants, il est aussi très important de montrer que la plupart du temps, les enfants vivent heureux. C’est l’objet de ma série, qui relate chronologiquement des conditions difficiles, mais aussi de la joie de vivre et de l’espérance de cette enfance.

SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-1.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-2.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-4.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-5.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-6.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-7.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-8.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-12.jpg
SESTER Sylvain - Une enfance contrastée à travers le monde-13.jpg
Vincent MULLER
___________________________________

2e PRIX PHOTO
2e Prix Photo - RDV•I 2014

Vincent MULLER
Baldersheim / FRANCE
contact@vincentmuller.fr
www.vincentmuller.fr

Je fais des photos tous les jours, le clic de l'appareil est un son familier. J'ai des milliers de dossiers sur mes disques durs, où les personnalités et les bébés de mes potes se côtoient. Sur mon site Internet et dans mon magazine, j'expose des clichés que je choisis scrupuleusement. Je suis plutôt exigeant, j'aime les choses bien faites. Mes amis m'offrent des figurines en forme d'appareil photo ou des livres d'images. Je passe parfois des heures à admirer certains travaux des grands noms de la photo. Parfois, il m'arrive de développer quelques films et d'attendre la surprise. Un jour, j'aurai une chambre noire.

Excès
Aberdeen, nord de l’Ecosse. Température extérieure : 2 °C.

Il y règne un climat électrique à chaque fin de semaine. Les jeunes et les moins jeunes se retrouvent pour boire. Leur dessein est de s’enivrer et d’être le plus minable avant 3 heures du matin, quand fermeront les derniers nightclubs. Les rues sont alors prises d’assaut par ces fêtards désireux d’assouvir leurs besoins les plus primaires. Désordre, disputes, courses poursuite, arrestations, certains d’entre eux s’écroulent sur le sol, inconscients. Peu à peu, les rues se vident, laissant pour seuls indices de la fête les vestiges de leur dernier repas, leurs derniers ébats, et leurs dernières désillusions.
MULLER Vincent - Excès-1.jpg
MULLER Vincent - Excès-2.jpg
MULLER Vincent - Excès-3.jpg
MULLER Vincent - Excès-4.jpg
MULLER Vincent - Excès-6.jpg
MULLER Vincent - Excès-7.jpg
MULLER Vincent - Excès-13.jpg
MULLER Vincent - Excès-14.jpg
MULLER Vincent - Excès-15.jpg
Raymond MARTINEZ
___________________________________

3e PRIX PHOTO
3e Prix Photo - RDV•I 2014

Raymond MARTINEZ
Fontvieille – France
raymoonphoto@orange.fr
www.raymoonphoto.com

Raymond Martinez est né en 1960 en Algérie, arrivé en France en 1963, il vit depuis près d’Arles dans le sud de la France. Après un début de carrière dans l’industrie nucléaire, il s’oriente en 1984 vers le métier de photographe et a été l’assistant de Lucien Clergue. Son regard est d’abord tourné vers l’humain avec différents reportages, il essaie maintenant, grâce à l’outil photographique, de chercher des traces de notre mémoire dans la lumière et la matière.

Traces de Vie

Traces de Vie est une série d'images réalisées en hommage à Méduse, créature de la mythologie grecque qui avait le pouvoir de pétrifier qui osait la regarder dans les yeux. Elle donnait donc, par son pouvoir, la mort mais aussi l’éternité. Ce pouvoir légendaire rappelle celui du photographe qui avec sa machine à image, fige le temps. Dans ce travail, le grain de sable, élément minéral devient grain de mémoire où le vivant laisse la trace du geste et du langage. C’est finalement le grain d’argent du film photographique qui permet de fixer cette mémoire.
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-3.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-7.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-8.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-9.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-10.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-11.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-12.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-14.jpg
MARTINEZ Raymond - Traces de Vie-15.jpg
Christine PREISS
___________________________________

PRIX DES PROFESSIONNELS DE L'IMAGE
Prix des professionnels de l'image - RDV•I 2014

Christine PREISS
Guebwiller - France
c.preiss@laposte.net

Educatrice dans la vraie vie, pendant mes vacances je voyage et je fais des photos. J’aime tout particulièrement découvrir  un petit coin de pays à travers la marche à pied. J’aime rencontrer des gens, découvrir leur mode de vie et partager avec eux quelques instants d’humanité. Avec mon appareil photo j’essaie de saisir et de communiquer des émotions. Cela peut être à travers un visage offert, un brin d’herbe ou de simples scènes de la vie quotidienne.

Une poignée d’abricots - Quel avenir pour les enfants de la Bartang ?

Des îlots de verdure dans une vallée aride du Pamir ;
Un accueil chaleureux ;
Des hommes contraints à l’exil afin de pourvoir aux besoins alimentaires de leurs proches ;
Des familles séparées pendant des mois, voire des années ;
Le rêve d’accueillir des touristes pour enrayer ce phénomène…

Des images aux anachronismes assumés (évocation du drame du Titanic qui a touché nombre d’immigrants, portraits datant de l’ère soviétique) pour raconter cette réalité.

Quel avenir pour les enfants de la Bartang ?
Une poignée d’abricots ?
C’est trop peu pour vivre
Mais c’est assez pour partager
… comme l’espoir !
Tadjikistan, juillet 2012.
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
PREISS Christine - Une poignée d
Joaquim DA ROCHA
___________________________________

PRIX DU PUBLIC
Prix du Public - RDV•I 2014

Joaquim DA ROCHA
Strasbourg – France
da_rocha_joaquim@hotmail.fr

Je m'appelle Joaquim. Voyageur et photographe amateur. La photographie me touche. Elle me permet de découvrir des lieux, des paysages, des cultures, et me donne envie de voyager. La photographie attise ma curiosité. Elle est un apprentissage permanent. La photographie est un témoignage du temps. Elle est une source de partages variés. Lorsque je prends des photographies, je suis inspiré par les patrimoines humains, culturels et architecturaux des villes. Je prends en photo les rues et les ruelles qui s'animent. Ce sont comme des décors de cinéma que je cherche à mettre en valeur.

Global citizens

Cette série représente des personnes de tous les âges et de différents pays dans leur quotidien. Le décor urbain dans lequel ces citoyens du monde s’inscrivent est tout aussi important que les personnages eux-mêmes et leur action. Je cadre de façon à saisir le rapport entre ces citoyens et leur environnement urbain. Cette série évoque les contrastes culturels à travers ces scènes de vie du quotidien. Un exemple de contraste qui me fait sourire : quand je vois des napolitains périlleux sans casque sur leur scooter circulant dans des ruelles étroites comparés, à l’autre bout du monde, avec les citoyens de Sydney attendant le voyant vert pour traverser de larges avenues. Ces photographies sont prises en noir et blanc [l’amour du N&B est en partie dû aux photographes qui m’inspirent qui y ont tous recours, HCB / Sergio LARRAIN / Sebastião SALGADO]. La série est un témoignage pour un partage et une invitation au voyage.
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-1.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-2.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-3.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-4.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-5.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-6.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-7.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-8.jpg
DA ROCHA Joaquim - Global citizens-9.jpg
Robert HOFER
___________________________________

1er PRIX DU LIVRE
1er prix du livre - Auto-éditeur - RDV•I 2014

Robert HOFER
Sion – Suisse
info@roberthofer.ch
www.roberthofer.ch

Je suis un photographe de province qui observe avec passion et espièglerie tout ce qui a trait à l’humain depuis plus de 30 ans dans mon coin de pays… pour y découvrir cet ailleurs qui débute dès le pas de ma porte franchi.

Incertain regard
Editions Musée de Bagnes

Introspective d’un photographe de province. Les 360 photographies réunies dans cet ouvrage tentent de dire mon territoire quotidien. Elles documentent la vie et l’actualité du Valais, l’un des 26 cantons suisses de 1978 à 2008.

Hofer_Robert_01_Première de couverture-1200px.jpg
Hofer_Robert_02_Double page-1200px.jpg
Hofer_Robert_03_Double page-1200px.jpg
Hofer_Robert_04_Double page-1200px.jpg
Jordy MEOW
___________________________________

2e PRIX DU LIVRE
2e prix du livre - Auto-éditeur - RDV•I 2014

Jordy MEOW
Tokyo – Japon
jordy@meow.fr
www.haikyo.org

Jordy Meow vit et travaille au Japon depuis 5 ans. Il est spécialisé dans la photo d’exploration urbaine (urbex) et visite des centaines de lieux insolites abandonnés au Japon et en Europe. Il est le créateur du site haikyo.org qui fait référence en la matière. Très actif dans la communauté des photographes urbex, son travail est régulièrement cité sur internet. Il s’est rendu trois fois pour des reportages sur l’île de Gunkanjima et fait partie des rares français à avoir pu explorer cette île interdite.

Nippon no Haikyo – Vestiges d’un Japon oublié

Hôpitaux, hôtels, maisons, villages, parcs d’attractions et même îles abandonnés, le Japon regorge de lieux en ruine. Ces endroits, souvent laissés intacts, témoignent d’une époque révolue. Partez explorer 35 lieux plus incroyables les uns que les autres, dont l’île fantôme de Gunkanjima, rendue populaire grâce au film James Bond, Skyfall, qui l’a utilisé comme décor. L’auteur nous livre des photos incroyables mais aussi des textes et des témoignages retraçant l’histoire de ces lieux.
 

Meow_Jordy_01_premiere_de_couverture-1200px.jpg
Meow_Jordy_02_double_page-1200px.jpg
Meow_Jordy_03_double_page-1200px.jpg
Meow_Jordy_04_double_page-1200px.jpg
Herman CATER
___________________________________

3e PRIX DU LIVRE
3e prix du livre - Coup de cœur - RDV•I 2014

Herman CATER
Celje – Slovenia
herman.cater@t-1.si
www.caterherman.webs.com

Herman Cater was born in Celje, Slovenia in 1941.
He became known by his landscape photographs in Slovenia and abroad but his collection about the old man attracted the most attention in the world. He got the highest awards on many world salons. This year was published his book Stanko.
In 2012 FIAP gave him title MFIAP (master in the international federation for art photography). He had his own photo exhibitions in Slovenia and other countries: Italy, Austria, USA, Germany, Croatia, Sibiria, Emirates, and Saudi Arabia, this year on Broadway gallery in N.Y., and Vienna in Moya museum.

Stanko
Editions Celjska Mohorjeva Druzba

The photographer was attracted by the lonely house, its unusual inhabitant, his face carved by decades, modest, sooting inside colored oddly beautiful in the small windows’ dim light. Over a gradual developing of bonds, images arose into which we now, as they are before us, so many meanings, gliding over objects with gaze, making out ethnological particularities, familiarizing ourselves with the old man's solitude and asking ourselves about the social extensions of his living conditions.   But, if for a moment we look beyond the objective reality, quiet inner worlds reveal themselves, in which impressions are more important than meaning, and colors and shapes more succulent than words...
Primož Lampič, Ph.D.
IMG_1182-1200px-B.jpg
IMG_1183-1200px.jpg
IMG_1184-1200px.jpg
IMG_1185-1200px.jpg
Sabine TRENSZ
___________________________________

PRIX DU PUBLIC
4e prix du livre - Prix du public - RDV•I 2014

Sabine TRENSZ
Strasbourg – France
strensz@wanadoo.fr
www.sabinetrensz.com

J’ai la grande chance de sillonner le monde avec émerveillement. Par mes images je souhaite témoigner, transmettre et partager mon regard.
Mes sujets de prédilection se trouvent aussi bien dans la rencontre avec des peuples premiers que dans les savanes africaines, les forêts tropicales, les sables brûlants des déserts ou entre les glaces des pôles.

Le cri
Auto-édition

Par la beauté de ses images et la poésie de ses textes, LE CRI est un appel pour le respect des régions polaires et la sauvegarde de la dignité humaine.
Il invite à une insolite randonnée dans les paysages de l’Arctique et de l’Antarctique qui abritent une multitude d’oiseaux et de mammifères terrestres et marins.
L’ours polaire, aujourd’hui menacé par le réchauffement climatique, est le symbole de l’Arctique. Les millions de manchots, la baleine ou encore l’éléphant de mer font bombance dans les eaux glacées de l’Antarctique.
Trensz_Sabine_01_Première de couverture-800px.jpg
Trensz_Sabine_01-CAT-1600px.jpg
Trensz_Sabine_02-CAT-1600px.jpg
Trensz_Sabine_03-CAT-1600px.jpg

© 2017 - Rendez-vous • Image
Retourner au contenu | Retourner au menu