Les lauréats 2013 - Rendez-vous Image

article(s)
|
26-28 janvier 2018
Strasbourg
|
|
Aller au contenu

Menu principal :

Pages non visibles > Les lauréats
LES LAUREATS du 3e RDVI - Janvier 2013
_____________________

Directrice Artistique : Jane Evelyn ATWOOD
Samir BELKAID
___________________________________

1er PRIX PHOTO EX AEQUO
1er Prix Photo ex aequo - RDV•I 2013

Samir BELKAID
Paris – France
contact@samirbelkaid.com
www.samirbelkaid.com

Je suis un photographe de rues. Des scènes, des interactions, des individus. Unité de lieux, unité de temps, une forme d’égalité. Mes photographies traduisent le réel, compétition entre mon imaginaire et la réalité. Je cherche à capter des situations qui provoquent chez l’autre la même émotion, quels que soient son tempérament, son histoire, sa culture. Un sourire, un émerveillement ou, au contraire, de la colère, de l’indignation. D’un trottoir à l’autre, on oscille en permanence entre gaieté, tristesse et mélancolie. La photographie est une pensée ; elle me permet d’entretenir le questionnement. De m’étonner, de me réconcilier.

Alzheimer, oublier la mer

Ils sont vieux et malades d’Alzheimer. Et en vacances au bord de la mer, en Normandie. Du déjeuner chez McDo à la visite du mémorial de Caen, en passant par la cueillette des pommes, rien n’est laissé au hasard. Les promenades apaisent, rassurent, car ces vieilles personnes retrouvent d’anciennes activités et un monde dont elles comprennent les codes. Les promenades stimulent aussi, car ces approches ludiques sont également thérapeutiques. Une invitation à regarder autrement « La vie Alzheimer », où l’on découvre « des vieux déments » aux éclairs de bons sens et d’humour.
William BUNEL
___________________________________

1er PRIX PHOTO EX AEQUO
1er Prix Photo ex aequo - RDV•I 2013

William BUNEL
Marseille – France
contact@williambunel.com  
www.williambunel.com  

Né en 1979, vit et travaille à Marseille. Photographe autodidacte, passionné d'art contemporain, réalise des séries photographiques. Mon travail tente de rendre visible ce qui se dérobe au regard. Ce sont des fictions mettant en scène des lieux, des corps, des femmes et des hommes incarnant à la fois le singulier et l'étrange, dans un décor à peine revisité. Même absent de certaines séries, l'humain est au cœur de mon travail. Des signes perceptibles mais diffus amorcent de possibles récits. Mes influences : Guy Bourdin, Erwin Olaf, Grégoire Alexandre, Léa Crespi, Grégory Crewdson...

La présence des absents

Mon travail s'articule principalement autour de la représentation de paysages urbains débarrassés de toute présence humaine. Je déambule, j'arpente, je pénètre ces lieux abandonnés, désaffectés, livrés à l'usure et en attente d'un nouvel avenir. Ces espaces me permettent de mettre en œuvre une image à l'esthétique ordonnée, jonchée d'objets les plus disparates, révélant ainsi l'histoire de ceux qui ont vécu. Mes prises de vue au cadrage frontal intègrent systématiquement une fenêtre permettant ainsi à l'œil de s'extraire de cet univers parfois oppressant. J'envisage ces ouvertures comme une zone de dialogue entre deux univers : le climat pesant des espaces oubliés qui vient défier l'incertitude du dehors habité, vivant.
Michel MOERS
___________________________________

3e PRIX PHOTO
3e Prix Photo - RDV•I 2013

Michel MOERS
Bruxelles – Belgique
michel.moers@skynet.be

J’ai toujours photographié, en relation avec mon activité du moment - architecte, urbaniste, musicien - jusqu’au jour où, naturellement, c’est devenu un métier, partagé entre l’alimentaire et les travaux personnels, entre la publicité, les affiches de théâtre et les expositions.

Temporary Zen / L’instant Zen

Tout comme l’archer doit « être » sa flèche pour atteindre la cible, je suis parti de la photo temporairement. C’est mon instant Zen, amusant, violent, stupide, piquant, désespéré ou désespérant.
Philippe MARCHAND
___________________________________

PRIX DES PROFESSIONNELS DE L'IMAGE
Prix des professionnels de l'image - RDV•I 2013

Philippe MARCHAND
Nantes – France
philmarch@orange.fr
www.philmarch-images.fr

Depuis quelques années, sa passion pour la lumière et les atmosphères particulières que l’on rencontre sur les côtes Bretonnes pousse Philippe Marchand à mettre le nez dehors le plus souvent possible, quelles que soient les conditions météo. Son approche esthétique et les contraintes techniques qu’il s’impose contribuent à la création d’un univers photographique singulier et résolument personnel. Sont travail est régulièrement publié dans la presse internationale. Il a obtenu le prix de la photo de l’année en 2009.

L’homme et la mer

Noir, blanc, ombre, lumière, ce qui se voit et ce qui se laisse deviner, l’océan et ceux qui le côtoient. Philippe Marchand nous ouvre le monde de la mer dans ce qu’il a de plus intime et de plus humain. Son approche est sensible, toute en nuances et pudeur. Il met en évidence la relation entre la mer et les hommes : comment ils la regardent, comment ils l’abordent. L’empreinte de l’homme sur le paysage marin et celle de l’océan sur la vie des hommes, jusque dans leurs attitudes et sur leurs visages. La secrète communion entre les hommes et la mer.
Sabibe TRENSZ
___________________________________

PRIX DU PUBLIC
Prix du Public - RDV•I 2013

Sabine TRENSZ
Strasbourg – France
strensz@wanadoo.fr

Arrêt sur image qui fixe un moment de vie, regard sur le monde qui nous entoure, la photo est aussi un témoignage.
Cette passion me pousse à sillonner la planète en quête de l’authentique.
Je souhaite par mes images partager un sentiment, transmettre une émotion.

Vestiges

Carcasses de baleines blanchies par des années de vent glacial. Cimetières de morses. Cabanes de trappeurs abandonnées, dans un environnement d’une beauté extraordinaire… L’histoire de ces régions polaires est le récit d’une lente agonie de la vie polaire. J’ai voulu présenter un travail de mémoire qui témoigne des massacres perpétrés pendant des centaines d’années en Arctique et en Antarctique.
Valeria SACONE
___________________________________

1er PRIX DU LIVRE
1er prix du livre - Auto-édition - RDV•I 2013

Valeria SACCONE
Naples – Italy (lives in Madrid – Spain)
valeriasac@hotmail.fr

Editeur : Auto-édition

The first time I went to Russia it was 1991 and a putsch ended up with the USSR. I was 19 and I soon realized that I was witnessing a big chapter of the History. In that moment, I felt urgently the need to inform about it. The journalist was born. I’ve been working as journalist in the last 15 years, both for press and TV. Two years ago, I felt the urgent need of making my own pictures as a way to escape from the superficial and transitory condition of daily journalism. I guess, the photographer was born.

Priroda, Operetta russa in tre atti

Priroda (Nature) is the result of a three months journey through Russia in the 20th anniversary of the end of URSS. My goal is to portray the contradictory relationship of Russians with nature. They love to spend the leisure time in the country cottage and diligently try to be in touch with an idyllic and idealized environment. But the abrupt burst of mass consumption ended up distorting their way of life, turning the landscape in a grotesque set, overloaded with kitsch and artificial elements. Priroda tries to reflect this ambivalent relationship with nature in a tragicomic way, using the language of operetta.

© 2017 - Rendez-vous • Image
Retourner au contenu | Retourner au menu